Contact

La ration valorisée, levier de profit de l’élevage ruminant

Une augmentation, même modeste, de la production annuelle de lait et de viande est susceptible d’accroître en conséquence la rentabilité d’une exploitation. La mise en place d’un rationnement de précision, adapté à chaque contexte, est la clé d’une productivité optimale. Comment mieux valoriser les rations des ruminants pour maximiser la rentabilité de l’élevage ruminant ?

 

Afin d’améliorer les performances techniques et économiques des élevages des ruminants, il est important de maximiser la valorisation des rations. Cela se mesure au niveau des élevages par :

  • l’Indice Lait : litres de lait produits par kilo de matière sèche ingérée ;
  • l’Indice Viande : gain de poids en kilos par kilo de matière sèche ingérée.

L’analyse des données terrain accumulée montre une relation très claire entre la valorisation de la ration et l'amélioration de la marge de l’élevage. Le tout se résume en une  formule :

 +0,1 indice lait= 0,5 euros marge supplémentaire /vache / jour

Le graphique ci-contre montre ainsi que les rations les plus efficaces sont les plus rentables.

Lien entre indice lait et marge par vache et par jour

Les risques d’une ration mal valorisée

Une ration mal valorisée traduit avant tout un gaspillage des apports nutritionnels : énergétiques, azotés, minéraux... Améliorer la valorisation de la ration, c’est augmenter la part des nutriments utilisés pour la production de lait ou de viande et diminuer la part des nutriments utilisés à d’autres fins (besoins d’entretien, nutriments non digérés). L’amélioration de la valorisation des rations contribue donc à limiter les rejets dans l’environnement.

Une mauvaise valorisation de la ration peut également refléter des troubles de santé au niveau du troupeau. Les différents déséquilibres nutritionnels —  manque d’énergie disponible, fibrosité insuffisante, excès d’énergie fermentescible, excès d’azote dégradable dans le rumen, mauvais équilibre entre les apports énergétiques et protéiques, carences en minéraux et vitamines, etc. — entraînent, selon leur durée et leur intensité, des troubles métaboliques parfois sévères. Parmi ces différents troubles nous pouvons citer :

  • l’acétonémie ;
  • l’acidose ruminale ;
  • l’alcalose ;
  • l’hypocalcémie.

Ces troubles peuvent affecter durablement la santé des animaux et pénaliser leurs performances zootechniques et économiques.

 

Quelques conseils pour bien valoriser la ration

Pour maximiser l’utilisation des nutriments au niveau de la ration, plusieurs éléments sont à prendre en compte.

Le contexte de l'élevage. Avant même de se pencher sur le volet nutrition, il est nécessaire de prendre en compte le contexte global de l’élevage : potentiel génétique des animaux, conditions de logement, performances de reproduction, santé, gestion du troupeau. Le contexte peut avoir une forte incidence sur la valorisation de la ration. Selon les situations, on peut obtenir des efficacités alimentaires très différentes (voir graphique).

L’évaluation des ressources  disponibles dans  l’élevage. Il est nécessaire de réaliser une analyse approfondie des fourrages  avec des critères spécifiques reflétant la valorisation réelle par les animaux : ingestibilité, digestibilité des nutriments, dégradabilité dans le rumen, risque acidogène.

Ecart efficacité alimentaire ration

L’adaptation des aliments distribués. Il faut ensuite adapter les aliments distribués à la quantité et à la qualité des fourrages de la ration tout en prenant en compte les objectifs de production. Un rationnement de précision avec un logiciel de formulation tel que CARTALIM  permet d’ajuster les apports aux besoins et d’identifier les facteurs limitants de la pleine expression du potentiel des animaux, qu’ils soient liés au rationnement ou à la conduite d’élevage. À partir du diagnostic de la ration en place, le rationnement de précision CARTALIM met en évidence les axes à améliorer et propose les stratégies nutritionnelles les plus à même d’atteindre les objectifs fixés à partir des trois leviers clés : protéines, fibres, énergie.

Optimisation de l’utilisation des nutriments de la ration. Vient, en dernier lieu, l’optimisation de la ration établie, avec l’ajout d’additifs. Il s’agit donc de potentialiser toutes les démarches mises en place avec des additifs ciblés à l’efficacité prouvée (valorisation protéine, énergie, fibre). La connaissance approfondie du fonctionnement des huiles essentielles et des extraits végétaux chez les ruminants permet leur utilisation ciblée en fonction des objectifs zootechniques recherchés.

 

La valorisation de la ration est un enjeu économique et de santé. Son optimisation passe par la maîtrise de la nutrition et des techniques d’élevage après la détermination des points forts et axes d’amélioration propres à chaque élevage. Les spécialistes du Groupe TECHNA vous proposent des produits et services pour optimiser la valorisation des rations des élevages, quel que soit leur contexte. Pour plus d’informations contactez nos experts !

Notre Offre

NOVATAN®

Améliore le fonctionnement digestif de la vache laitière, augmente la production de lait, limite les rejets azotés.

  • CARTALIM® LAIT

    Outil de rationnement et d’optimisation technique et économique des rations pour vaches laitières.

  • EASY MAP®

    Outil de pilotage des données d’élevage pour l’analyse des performances des troupeaux laitiers. Avec EASY MAP®, vos vaches vont tout vous dire.

  • L’ANALYSE DES FOURRAGES

    Estimation précise de la qualité des fourrages.