Contact

Pourquoi un bon échantillonnage des composants d'aliments pour animaux est-il indispensable ?

Un bon prélèvement d’échantillons de matières premières  et d’aliments est la condition de base de la validité du contrôle qualité. Elle est aussi la clé d’un contrôle réglementaire satisfaisant et du respect des normes nutritionnelles des aliments. Toute erreur ou négligence est source de mauvaise interprétation des résultats.

 

En usine d’aliments pour le bétail, l’analyse d’échantillons conditionne la validité du plan de contrôle qualité et le contrôle réglementaire des matières entrant dans la composition des aliments comme des aliments eux-mêmes. L’échantillon porte la lourde responsabilité de représenter la totalité du lot dont il est issu. Il faut donc attacher une grande importance à sa représentativité.

Quels sont les risques d’un échantillon non représentatif ?

L’échantillon est à comparer au besoin de base de la pyramide de Maslow : ce n’est pas la peine de passer aux étapes suivantes — examen physique, division, analyse et interprétation — tant que le besoin de base ne sera pas satisfait. En Europe, le règlement 691/13/UE du 19 juillet 2013 ou la norme NF V 03-777 de décembre 2013 font partie des mesures qui encadrent strictement sa pratique, mais les écarts sont nombreux.
D’un échantillon non représentatif peuvent découler des divisions et des analyses qui donneront des résultats pouvant conduire à de fausses orientations. Ceux-ci sont en effet le fondement de toute interprétation, entraînant bien souvent des décisions irréversibles en matière réglementaire, zootechnique ou technologique. Il ne pourra être posé un vrai diagnostic aboutissant à une décision adaptée, comme par exemple, une renégociation de prix d’intrants ou une non-commercialisation de produits. Un mauvais échantillon peut donc amener à prendre des décisions coûteuses sans effet sur la problématique posée. Les conséquences peuvent être très diverses : mise en quarantaine, retrait du produit, indemnisation, reformulation, changement d’intrant ou d’aliment,  mise en cause injustifiée de fournisseur ou de client, changement de matériel…

 

Veiller aux conditions propices à un bon prélèvement

Il faut donc être vigilant sur les conditions de prélèvement de l’échantillon, même draconiennes : c’est en effet là que tout se joue. Car, dans les usines, le personnel chargé de prendre les échantillons, est bien souvent éloigné de ces préoccupations. Ainsi, influencés par les « us et coutumes » du site, les opérateurs se retrouvent à utiliser sans précautions les outils à leur disposition : pelle, caisse, seau, canne, préleveur automatique. Quand ce n’est directement une poignée à la « ramasse ».

 

La clé d’une démarche efficace

Il faut veiller sans relâche car d’autres facteurs sont susceptibles de fausser les interprétations, comme la collecte de prélèvements élémentaires, l’assemblage d’un échantillon global, sa division, sa manutention, ses conditions de stockage et de transport…

 

Un échantillonnage efficace est le fruit d’une attention de tous les instants. Fort de sa très bonne connaissance des réglementations, de son expérience terrain (nombreux audits d’usine) et de sa pratique interne, le Groupe TECHNA met à disposition son métier de Firme-services  pour vous accompagner dans la recherche d’une solution d’échantillonnage adaptée à votre site fabrication, à vos intrants et à vos produits. N’hésitez pas à contacter nos experts !

Notre Offre

APPUI LABORATOIRE

Analyse des matières premières, additifs, prémix entrant dans la composition des aliments ou rations alimentaires.

  • APPUI QUALITE

    Conseil en matière de problématiques réglementaires et qualité, dans l’application de cette réglementation, anticipation des évolutions.